Dialogue Islam et science

Ce forum traite des thèmes lié à l’Islam, la logique et la science avec une nouvelle approche du 21 siècle.L’Islam est la religion la plus logique
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Notre univers est-il un hologramme

Aller en bas 
AuteurMessage
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Notre univers est-il un hologramme   Sam 12 Mai - 16:00

Notre univers est-il un hologramme ?


De nous jours on entend beaucoup parler de l’univers hologramme et des théories holographiques de la physique. Il y en a qui vont encore plus loin pour prétendre que  notre univers n’est qu’une simulation ou une illusion.

Dans beaucoup de films de cinéma on voit apparaitre ces Idées d’un monde simulé comme le film Matrix, ces idée malgré leurs aspect science-fiction ils ont des fondements scientifique au moins sur le plan théorique.

En science il existe de nos jours et depuis plusieurs dizaine d’année déjà plusieurs théories et plusieurs façons de voir la structure holographique dans notre univers.

Tous à commencer par les études faites sur les trous noirs et la recherche de trouver une théorie physique générale qui englobe tous les lois de la physique connu jusqu'à lors, alors beaucoup de théories ont vue le jour comme les théories des cordes, du multivers … ainsi que d’autres, mais la plus puissante et très prometteuse est celle appelé la théorie de la gravité quantique à boucle qui arrive à faire le mariage entre la théorie de la relativité générale d’Einstein et les théorie de la  physique quantique.

Que ce qui nous intéresse ici c’est d’expliqué grossièrement la théorie holographique de l’univers et voir ces conséquences sur la pensée religieuse islamique.

Si notre univers n’est qu’un géant hologramme qui ressemble à une simulation informatique alors que devint les fondamentaux de l’Islam et surtout comment voir tous cela sous la lumière du Coran, et je vais commencer par expliqué les théories scientifiques qui mènent à la théorie de l’univers holographique

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Dim 1 Juil - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: La théorie holographique   Mar 15 Mai - 20:05

La théorie holographique

La théorie de l’univers holographique suggère que notre univers n’est qu’un géant hologramme à trois ou à quatre dimensions fait d’une projection qui vient de sa surface extérieur que elle est en deux dimensions ce qui fait que la base de ce qui existe dans notre univers n’est que de l’information projeté de son extérieur, autrement dit :  notre univers n’est qu’un sorte de trou noir ou un trou blanc dont rien ne peut sortir et rien n’est absolu dedans car la réalité se trouve à l’extérieur. Ce qui fait que peut être notre univers n’est qu’une simulation?

Si vous entendez pour la première fois cette théorie vous allez dire que ç’a ne peut pas être possible car notre vie est réel et notre univers et aussi réel mais que savez-vous sur ce que vous appelez réalité, cette réalité est construit de quoi ? Vous allez dire de la matière qu’on peut toucher et voir soit avec nos yeux au avec nous instrument technologique et avec cette matière tous les objets sont fait.

C’est une belle définition de la réalité mais cette matière est faite avec des atomes et ces derniers sont faits de d’autres particules encore plus petites comme las électrons, les protons et les neutrons, et c’est dernières encore son fait pas des particules dite élémentaires encore plus petites comme les quarks et les photons et selon certain théorie les quarks sont fait des corde d’énergie et dans d’autre théories il sont fait par le mouvement du particule de vide qui sont au même niveaux que les photons, en fin ce qu’on appelle réalité est construit du vide ou de l’énergie ce qui fait que cette matière n’est pas si réel comme en peut le croire, même la masse des particule n’est pas fondamental elle n’est qu’une propriété émergente lié au mouvement des particules dans l’espace-temps ou précisément ce que les physiciens appellent le champ de Higgs.

Selon des nouvelles théories de la physique les photons sont la base de ce qui existe matière ou énergie.

Les photons sont appelé aussi quantum de la lumière ils font partie des bosons.
Maintenant un hologramme que les humains arrivent a créé n’est qu’une projection de lumière, et la lumière n’est que des paquets de photons, et ces photons sont à la base de la matière et de l’énergie, alors avec cette définition de la réalité, un hologramme est fait de quelque chose de réel pour il ne soit pas réelle.

Grace à la théorie de la relativité d’Einstein on sait depuis 1905 que la matière se transforme en énergie et l’énergie se transforme en matière, est les bombes atomiques sont la prouve de cette théorie.  

Alors faire la différence entre le réel et le non réel n’est pas si facile que-ça, au niveau subatomique la réalité se confond et se mélange avec l’illusion par exemple un électron dans un atome il est partout et nulle part à la fois c’est ce que les physiciens appellent la superposition, et la physique quantique et plain de ce type de situation comme le système d’intrication et autres.

Le principe holographique se trouve par tous dans notre univers et sur plusieurs niveaux, dans ce chapitre on va essayer de comprendre ces principes et on va commencer par comprendre le principe de la gravité

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 2 Juil - 6:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: La relativité d'Einstein   Mar 15 Mai - 20:13

La gravité
1 :Théorie de Newton

L’histoire de l’univers holographique et lié à l’histoire de la gravité parce que c’est les recherches sur la gravité qui ont mis les chercheurs sur la piste de la théorie holographique de l’univers, alors pour comprendre cette dernière il faut obligatoirement passer par l’histoire de la gravité.

Cette histoire a commencé depuis les premiers physiciens et astronautes comme Kepler et de Galilée, mais c’est Newton qu’est le premier qui va formuler une loi mathématique qui permet le calcul les trajectoires des objets sur terre comme dans l’espace, grâce à cette loi les humains ont arrivé à faire voler les avions et lancer les missiles et mettre les satellites en orbite autour de la terre.

En 1687 Newton à publier sa formule de la gravitation universelle, Newton fut en mesure d’analyser mathématiquement de nombreux phénomènes. Il démontra que les planètes devaient effectivement suivre des ellipses autour du Soleil et confirma toutes les lois découvertes par Kepler.

Il montra que les mouvements des corps célestes n’étaient pas toujours des ellipses. Certains objets, en particulier certaines comètes, suivaient d’autres trajectoires, appelées paraboles et hyperboles. Ces courbes, contrairement aux ellipses, étaient ouvertes et les corps qui les parcouraient finissaient par s’éloigner indéfiniment du Soleil.
Newton fut également le premier à estimer les masses relatives de la Terre, du Soleil et des autres planètes.

Finalement, la loi de la gravitation universelle lui permit d’expliquer des phénomènes terrestres comme la marée, due à la force d’attraction de la Lune sur la Terre, ou bien la forme de notre planète et son renflement équatorial.

Mais malgré tout ça sa loi de gravité avait plusieurs défaut.

La grande faiblisse de cette loi est le fait que Newton parle d’une force qui agit à distance sur les objets sans aucun lien entre ces objets qui fait d’elle une force fantôme, aussi selon sa formulation mathématique cette force agit instantanément quelle qu'elle soit la distance qui sépare les objets ce qu’est magique et la physique ne peut pas l’expliqué.

Puis dans la pratique elle n’arrive pas à expliquer quelque trajectoire dans notre système solaire comme la trajectoire de la planète Mercure et aussi le fait que notre lune s’éloigne de la terre chaque année quelque centimètre ? Mais personne n’avait mieux jusqu’à l’année 1905.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 21 Mai - 2:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Conséquences de la relativité générale d’Einstein   Mer 16 Mai - 12:55

La gravité
2 :Théorie de la relativité d'Einstein

En 1905 le grand génie de la physique Einstein connaissait les faiblisses de la loi de la gravité de Newton et il a été allergique au force fantôme qu’on ne peut pas expliquer, en plus quand il a commencé à formalisé sa théorie de la relativité qui se base sur la gravité il trouve que la théorie de Newton de la gravité ne marche pas avec sa théorie alors il doit être obligé de revoir cette théorie de gravité à la loupe ce que personne ne l’a fait depuis Newton.

Les autres inconvénients de la théorie de gravité de Newton c’est que dans cette théorie la gravité est liée directement à la masse d’objet ce qui fait que plus l’objet est lourd plus qu’il tombe vite ver la terre mais les expériences du la chute libre  prouve le contraire car en réalité dans le vide tous les objets dans un champ gravitationnel quelle qu’elle soit leur masse tombent à la même vitesse, ce qui prouve déjà que la gravité n’a rien avoir avec la masse, ce qui fait que si vous enlevez la planète terre de son trajectoire autour du soleil et vous la remplacé par un ballon de foot et vous luis donner la même vitesse que celle de la terre il tournera autour du soleil comme la terre le fait avec la même vitesse car sa masse n’a aucune importance. Alors Einstein sait qu’il y a quelque chose qui lui échappe concernant la nature de la gravité.

Einstein fini par comprendre que la gravitation n’a rien avoir avec la masse des objets car la lumière n’a pas de masse mais la gravité agit sur elle aussi sans oublier les expériences de la chute libre qui montre que tous les objets tombent avec la même vitesse dans le vide indépendamment de leur masse. Alors Einstein postule pour un espace-temps flexible que les objets doté d'une masse le courbe et plus que les objets sont lourds plus que la courbure qu’ils provoquent dans l’espace-temps est importante.

Ainsi la gravité n’est plus une force fantôme mystérieuse qui agit à distante est instantanément mais c’est une propriété de espace-temps, elle est la courbure de espace-temps. Cette nouvelle façon de voir la gravité a permet à Einstein de finaliser sa théorie de la relativité général et de la publier, cette nouvelle théorie donne les même résultats de calcule que celles de Newton et elle va plus loin car elle se trompe pas sur la trajectoire de la planète Mercure, elle arrive a donné la bonne trajectoire à 100%  ce que la théorie de Newton n’arrivait pas à le faire.

Sans oublier que la relativité d'Einstein à démontré que l’énergie se transforme en matière et la matière se transforme en énergie et la preuve tout le monde la connait car elle est incarné dans les bombes atomique ainsi la matière et l'énergie  ne sont que deux faces de la même chose.

Avec Einstein La gravité n’est plus une force mais elle reste parmi les 4 réactions fondamentales de la matière.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 2 Juil - 18:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Notre univers est-il un hologramme   Jeu 17 Mai - 11:51

La gravité
3 : Conséquences de la relativité générale d’Einstein

La publication de la théorie de la relativité général d’Einstein en 1910 qui vient cinq ans après celle restreinte en 1905 a résolu beaucoup de problématique de la physique et elle a changé la façon avec laquelle les scientifiques voyaient le monde.

Parmi les éléments clé qui ont pousser Einstein a formulé cette théorie c’est sa fascination pour la lumière, d’après les expériences qui ont été fait sur la lumière de son époque et même avant cette époque la lumière a une vitesse constante et que sa vitesse dans le vide qui frôle les 300.0000 Kilomètre par seconde, Einstein connaissait bien beaucoup d’autres cette vérité qui nous dit que la vitesse maximum qu’un objet peut prendre dans notre univers est exactement cette vitesse de la lumière, ce qui fait que le lumière et l’entité la plus rapide dans notre univers et plus fort que ça !  le fait que cette vitesse est constante ce n’est pas due à la lumière mais plutôt à la structure de l’espace-temps lui-même, c’est  l’espace-temps qui fixe cette constante.

Comme j’ai viens de dire Beaucoup de monde scientifique connaissaient que le fait que la vitesse de la lumière est constante et il ne dépend ni de l’observateur ni du référentiel dans lequel elle se propage mais Einstein va voir que s’implique que le temps et l’espace doivent se modifier pour permettre à la vitesse de la lumière de rester toujours constante, du coup l’espace et le temps dans cette nouvelle théorie deviennent relatives, ce qui signifie que l’espace-temps va se courber et se torde sous l’effet des poids des objet ainsi que sous l’effet de leurs vitesses et le temps peut ralentir et accéléré sous ces même effets.

Avec cette théorie l’espace devient lier ou temps dans une seule entité appelé l’espace-temps et la gravité n’est que la courbure de cet espace-temps qui provoquer par les masses qui contient comme les étoiles et les planètes.

Puis comme le temps devient relatif et il peut ralentir ou accéléré, beaucoup commence à penser qu’on peut voyager dans le temps et la science fictions s’emparé de cette idée.

De nous jours beaucoup de conséquences de relativité général sont prouvé et expérimenter comme le fait que la gravité et la vitesse ralenti le temps, par exemple les horloges dans les satellites en orbite de la terre se ralenti par à port à ceux sur terre grâce à la différence de la force de la gravité et peur que le système de GPS fonctionne il faut corriger ce ralentissement de temps dans les horloges des satellites suivant l’équation de la relativité d’Einstein.

La courbure de l’espace-temps aussi été prouvé par l’expérience avec les études des trajectoires de la lumière des étoiles qui passe accoté de notre soleil et avec une autre expérience des gyroscopes qui ont été mis dans des satellites, ces gyroscopes modifient leur pointeur suivant la courbure de l’espace.

Mais cette fameuse théorie ne s’arrête pas là, elle prédit l’existence de beaucoup d’autres phénomènes qui dépassaient l’imagination de l’époque, comme les ondes gravitationnelles, l’expansion de l’univers, les étoile à neutron et les trous noirs

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 2 Juil - 6:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Notre univers est-il un hologramme   Dim 20 Mai - 22:10

La gravité
4 : Prédictions de relativité générale d’Einstein

Cette fameuse théorie a prédit l’existence de beaucoup d’autres phénomènes qui dépassaient l’imagination de l’époque, comme les ondes gravitationnelles, l’expansion de l’univers, les étoile à neutron et les trous noirs  

Expansion de l’univers

Après la publication de la formule de la relativité Générale un mathématicien envoie un message à Einstein en lui disant que son équation n’a pas de solution statique, tous les solutions sont dynamiques ce qui fait que notre univers selon cette théorie n’est pas statique comme tout le monde croyaient à l’époque et compris Einstein lui-même, alors Einstein convaincu qu’il fait une erreur car il croie bien que notre univers est statique il rajoute une constante dans l’équation pour qu’il donne un résultat statique qui n’a pas était très élégant mathématiquement mais quelque années plus-tard l’astronaute Edwin Hubble découvre par les observations des galaxies que ces dernière s’éloignent les une des autre qui signifie que notre univers n’est pas statique mais dynamique et qu’il est en expansion comme le prédit la de la relativité Générale sans le constante qu’a été ajouté pour trouver une solution statique ainsi Einstein rétablit son équation comme il a été au départ sans la fameuse constante en disant qu’a été la plus grande erreur de sa vie.

Le fait que notre univers est en expansion signifie que en remontant le temps il devient de plus en plus petit j’jusqu’à qu’il devient juste un petit point invisible d’où la théorie de Big-bang est née.

Ainsi la théorie de la relativité Générale d’Einstein a prédit l’expansion de l’univers ainsi que le Big-bang avant que les observations Edwin Hubble le prouvent.
Par la suite d’autre observation et calcules très pousser vont montrer que notre univers n’est pas seulement en expansion mais il est en expansion accéléré, et cette accélération va être expliqué par l’existante de ce que les physiciens appellent l’énergie sombre, de nous jour les calculs et les observations montre que cette énergie sombre occupe 70% du volume de notre univers et il ne reste que 5% pour la matière visible qui fait les galaxies  et tous ce qu’est visible et 25% de la matière noir (invisible) qui sert selon les physiciens comme une colle sur laquelle se forme les galaxies.

Étoiles à neutron et trous noirs

Parmi les grandes perditions de la relativité Générale d’Einstein, celle-ci a prédit l’existence de certain type d’objet dans l’espace qui sortent complètement du commun comme les Etoile à neutron et les trous noirs.
L’équation de la relativité des astre comme des étoiles géantes qu’un moment donné dans leurs histoires vont se fondre sur eux même sous l’effet de leurs propres gravités ainsi elles deviennent très lourd et certain parmi eux comme les trous noirs vont courber l’espace-temps jusqu’à l’infini ce qui fait que ces trous noirs deviennent des aspirateurs dans l’espace qui avalent tous ce qui croise le chemin et rien ne peut leur échappé même pas la lumière et de nous jours les observation donne raison à cette prédiction car les ont devenu une réalité observable dans notre  univers.

Ondes gravitationnelles
L’autre prédiction majore de la relativité d’Einstein est l’existence des ondes gravitationnelles, selon la relativité d’Einstein l’espace-temps est doté d'une élasticité et façonné par la matière, exactement comme si le contenu (planètes, étoiles et galaxies) courbait le contenant, c'est-à-dire l'espace tout entier. Ainsi, nous dit Einstein, la forme de l'espace dépend de la matière qui s'y loge. De ce fait, toute accélération de masse devrait la changer et ceci se manifester par une vague qui parcourt le Cosmos tout entier, c’est un peu comme un caillou lancé dans un lac va provoquer des ondes sur l’eau des phénomènes cosmique prouvent provoque des vagues de l’espace-temps appelé ondes gravitationnelles.

Cette idée, Einstein l’a compris car il sait que rien ne voyage plus vite que la lumière alors si une perturbation liée à la gravité était provoquée dans l’espace il faut du temps pour qu’elle affecte d’autre objet très loin dans l’espace et il faut que quelque chose va jusqu’à eux pour les informer ou les affectés et ça ne peut pas être une force fantôme qui agit instantanément comme le dit la théorie de Newton.  

Ainsi, en théorie, tout objet qui se trouve sur le trajet d'une onde gravitationnelle voit sa longueur varier : tout se passe comme si l'espace entre les atomes de ses molécules se distendait puis se resserrait. Dernièrement en 2014 et en 2016 l’existante des ondes gravitationnelles a été prouvé après la détection de ces ondes qui ont traverser notre planète terre venant de deux trous noirs en fusion

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 2 Juil - 6:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Relativité générale et La mécanique quantique   Lun 21 Mai - 12:59

Relativité générale et La mécanique quantique

Ce qu’a beaucoup aidé Einstein a arrivé à formuler une telle théorie c’est le fait de comprendre les conséquences du fait que la vitesse de la lumière et constante et aussi le fait que les effets de la gravité sont les même que les effets d’une accélération, ce qui fait que l’accélération reproduit les même effets que la gravité alors l’accélération d’une masse quelconque dans l’espace va le courbé et plus que la vitesse est élevé plus que la courbure de l’espace-temps devient grande et une fois arriver à la vitesse de la lumière l’espace devient courbé à l’infini, ce qui signifie encore une fois que la vitesse de la lumière est la plus grande vitesse qu’un corps peut avoir dans notre espace-temps et à cette vitesse tout corps perd sa masse et devient énergie.

Dilatation du temps
Parmi les révélations de la théorie de la relativité d’Einstein en trouve la dilatation du temps, cette théorie nous dit que plus que la vitesse d’un corps  augmente plus que le temps ralentie pour lui et à la vitesse de la lumière le temps devient figé et ce même effet  la gravité le produit bien,  par exemple accoté d’un trou noir grâce à sa super gravité ou plutôt sa super courbure de l’espace-temps le temps ralentie
L’effet de ralentissement du temps par la gravité est une réalité de nos jours qu’est bien testable on l’a voie bien dans les horloges des satellites comme ceux utilise par le système de GPS, aussi le ralentissement du temps par la vitesse a été testé par des avions supersoniques que leurs horloges ralentie par à port aux horloges resté sur terre.
Je note aussi que malgré le ralentissement du temps grâce à la vitesse, le fait que rien ne peut dépecer la vitesse de la lumière rien ne peut remonter le temps, c’est comme si l’architecture de notre espace-temps fixe la vitesse maximum qu’un corps peut atteindre à celle de la lumières pour interdire le voyage dans le temps vers le passé et le rend possible vers le futur.

On voit bien que c’est beaucoup comme révélations et applications pour une seule théorie ce qui la rend parmi les plus puissantes théories que la physique à engendré mais malgré tout ça cette théorie a aussi ces limite et ces défaut.
Parmi ces limite c’est le fait qu’elle n’est pas applicable sur les particules subatomique comme les électrons et les photons et autres … alors elle laisse la place à la physique quantique qu’est faite pour ça.

Il faut savoir aussi que la  physique quantique est née aussi avec d’Einstein, car c’est lui le premier qu’à découvert que la lumières est porté par des particules quantifier (paquet de lumières) et ces particule vont être appelé après « des Photons » et avant ça la lumières été considéré comme une onde, d’ailleurs Einstein a eu son prix Nobel pour cette découverte et non pas sur la théorie de la relativité.

La mécanique quantique
Le grand physicien danois Niels Bohr est considère comme le père de la mécanique quantique, pour lequel il a reçu de nombreux honneurs. Il est notamment lauréat du prix Nobel de physique de 1922, c’est Niels Bohr qui va formuler la première théorie quantiques et c’est lui qui va  nous donner le modèle de l’atome qu’on utilise jusqu’à nos jours ainsi il va expliquer le changement d’état des atomes e des électrons, d’autre grand physiciens comme  ‘Louis de Broglie’ et ‘Erwin Schrödinger’ vont enrichir les théories de la mécanique quantique, et tous les physiciens connaisse l’équation de probabilité de Schrödinger’ qui peut calculer le trajectoire d’un grand nombre de particules élémentaires comme les photons et les électrons, je précise bien ‘d’un grand nombre de particules’  car pour une seul particule il est impossible de connaitre sa trajectoire et même sa position avec exactitude.

Einstein n’a jamais cru à la physique quantique car il se base en grande partie sur des probabilité et il disait qu’elle est incomplète et que Dieu ne joue pas au dé.

La mécanique quantique et relativité
Depuis l’époque d’Einstein la physique est divisé en deux celle relativiste d’Einstein et celle quantique, les deux ne s’entend pas et ils ont évolué en parallèle ce qui cause un problème dans la physique ainsi beaucoup de physicien en commençant par Einstein jusqu’à nous jour on essayer à réconcilier ces deux partie de la physique mais sans un vrai succès car le problème est vraiment fondamental par exemple la relativité utilise un espace-temps lise et déformable avec un temps relative et la physique quantique utilise un espace plat quantifier dans le temps n’existe presque pas mais le grand problème qui empêche à trouve une nouvelle théorie qui rassemble la physique quantique et la relativité c’est surtout la gravité car comme il est définie  dans la théorie de relativité ne marche absolument pas dans la physique quantique.

Ainsi en 20eme siècle plusieurs nouvelles théories ont vie le jour qui ont essayé à réconcilier la physique quantique avec la relativité parmi les plus important en trouve la théorie des corde et la théorie de gravité quantique à boule sans oublier bien sur la théorie de l’univers holographique qui fortement lié à  la théorie de la gravité  quantique à boule.
Par la suite je vais parler des trous noir et de la gravité  quantique à boule pour arriver à la théorie  holographique de l’univers.


_________________


Dernière édition par SayfIslam le Lun 21 Mai - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: les trous noirs   Lun 21 Mai - 19:10

les trous noirs
1

Les trous noirs se sont des monstres cosmique que la théorie d’Einstein a prédit l’existence puis ils ont été observé dans l’espace et de nos jours on arrive à répertorier beaucoup d’entre eux.

Un trou noir est une étoile que à la fin de sa vie elles s’effondre sur elle-même sous l’effet de sa propre gravité  après d’avoir bruler tous son carburant  (hydrogène, Hélium ... ) en créant un trou dans l’espace-temps, ainsi toute la masse de l’étoile va être concentrer dans un petit volume de quelque centaine ou milliers de maitre,  alors sa gravité devient tellement immense qu'elle courbe l'espace-temps avec une courbure de forme de trou et la masse compresse de l’étoile tombe dedans puis sous cette gravité le trou noir commence a attiré et compressé toute objet dans l'espace autour de lui (planète , étoile ou autres …), rien ne peut s'échapper à ce monstre de l’espace  ni peut sortir de son ventre, le trou noir aval tout même la lumière c'est pour ça qu'il est appelé noir car elle aval la lumière ce qui le rend invisible.

De nos jours les observations ont pu répertorier plusieurs centaines de trous noirs dans notre galaxie, en 2016 on a même assisté à une fusion de deux trous noirs ainsi que leurs effets exercée sur l'espace-temps qui consiste a faire vibrer se dernier est créer des vagues dans l’espace-temps appelé ondes gravitationnelles qui sont arrivé et traversé notre planète terre.

Un trou noir est une sorte d’aspirateur cosmique qui se balade en aspirant et écrasant tout corps qui croise son chemin.

Il existe plusieurs types de trou noir parmi les plus connu ce sont les trous noirs géant ceux qui se trouvent au centre des galaxies, ces derniers dans leurs vie il se transforment pour une période donnée en Quasar et ils deviennent très limoneux.  

Le Quasar n'est qu'un trous noir super géant qu'a avalé tellement de matière qu'il on peut pas tous garder alors il éjecte le superflu de la matière sous forme d'un jets d’énergie qui s’étend de plusieurs millions d'année lumière dans l'espace et ce type de trous noir sont bien visible grâce à leur jets éjecté et ils sont même les entités les plus lumineuses de l'univers.

L’autre type de trous noir sont bien invisible car ils se contente de tout engloutir son rien sortir même pas la lumière c'est un aller sans retours

La théorie de la relativité générale d'Einstein dit qu'un trou noir courbe l'espace à l'infini ce qu'est fait qu'il n'y a pas de sortie possible mais dans certain solutions on peut aboutir sur des trous noir avec une sortie appelé trou blanc et même avec un passage entre le trou noir et le trou blanc appelé un trou de ver.

Je note ici que le fait que la théorie de la relativité générale d'Einstein parle d'une courbure de l'espace-temps infini il nécessite un énergie infini qui presque impossible ce qu'est fait un des grand défaut de cette théorie, les nouvelle théories n'acceptent pas l’infini, tous doit être fini ainsi les trous noire ne peuvent pas courber infiniment l'espace-temps alors ils le courbe jusqu’à un volume très petit, beaucoup plus petite qu'une atome même plus petit qu'un quark, ce volume est appelé un quantum de l'espace-temps qu'est exactement le volume de Planck.

En théorie il existe aussi de micro trou noir qui sont beaucoup plus petit qu'une atome qui surgissent soudainement du vide puis il disparussent presque instantanément.

Par définition un trou noir normal aval tous et rien ne peut lui échapper ce qui fait que rien ne peut sortir d’un trou noir même pas la lumière, pour sortir d’un trou noir il faut avoir une vitesse qui dépasse celle de la lumière et on sait par la relativité d’Einstein que rien ne peut aller plus vite que la lumière, et cette vitesse de la lumière est lié à la nature de la structure de l’espace-temps lui-même.

Depuis leurs découvertes, Beaucoup d’études ont été fait sur les trous noirs, les plus célèbres sont ceux du physicien Stephen Hawking qu’est mort dernièrement en 2018.


_________________


Dernière édition par SayfIslam le Sam 23 Juin - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Notre univers est-il un hologramme   Sam 23 Juin - 20:36


Les trou noir
2: Évaporation des trous noir et entropie

Comme déjà dit, en théorie rien ne peut sortir d’un trou noir même pas la lumière, et ça embête les physiciens, il les est mis devant un problème de taille car il contredit une des règle fondamental de la physique qui dit que l’information ne se perd jamais elle est toujours conservé dans notre univers, et comme rien ne peut sortir d’un trou noir alors un trou noir fait disparaitre de l’information de notre univers.

Le célèbre physicien Anglais Stephen Hawking  qui vient de mourir en 2018 a consacré une grande partie de sa vie à l’étude des trous noirs et il est arrivé à formuler les équations mathématiques qui règle se problème de l’information dans les trous noirs.

La théorie de Stephen Hawking appelé aussi  la théorie de l'évaporation des trous noirs suggère qu’un trou noir aval tout même la lumière mais il reconstitue l’information de tout ce qu’il aval dans notre univers et cette information reste stocké sur  la superficie de son horizon des événements.

L’horizon  des événements d’un trou noir est la l’endroit autour du trou noir que à partir de lequel rien ne peut revenir ou sortir et en conséquence c’est la partie du trou noir visible en quelque sorte dans notre univers ou la partie avec laquelle un trou noir communique avec notre univers.

La question qui se pose est comment cette information peut sortir d’un trou noir si même la lumière ne peut pas sortir ?  Sachant que l’information doit être porté pas quelque chose de physique et en général par la lumière.

En effet cette information est une forme d’évaporation de température qu’est facilement calculé par les équations de la thermodynamique, mais pour voir les choses plus profondément ce phénomène est mieux expliqué par la physique quantique il s’agit de l’intrication des particules qui se passe exactement sur la partie inférieur de l’horizon du trous noir, à cet endroit les particule subatomique se crée et elle se devient en deux ceux qui tombe dans le trou noir et ceux qui reste sur l’horizon, en fin il y a rien qui sort du trou noir car cette information est porté par les particule subatomique intriqué qui se crée sur l’horizon du trou noir lui-même, et comme ils sont intriqué il portes la même information de leurs partenaire tombé dans le trous noir.  

Ce qui fait qu’à la fin un trou noir rayonne de l’information se forme de particule intriqué et de la température qui fait pensé qu’un trou noir se froidit dans le temps.
Le fait que les trous noir rayonnent explique aussi pourquoi les micros trous noirs s’évapore et disparaitre dès qui sont créé.

Cette découverte de rayonnement d’Hawking concernant les trous noir est très importante car il va changer notre façon de voir tout l’univers car un trou noir devint une sorte d’hologramme que l’information projeté sur sa surface (L’horizon  des événements) décrit exactement tout ce qui se passe ou c’est passé dans le trou noir.

Il faut savoir aussi que le fait de parler de la température, cette dernière n’est que le mouvement de particules qui fait augmenté l’entropie, et l’entropie n’est que de l’information.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Mer 27 Juin - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: vivons-nous dans un trou noir   Mer 27 Juin - 12:30

Les trous noirs
3: vivons-nous dans un trou noir

On ne sait rien de ce qui se passe dans un trou noir derrière son horizon, mais selon les calculs de la théorie de la relativité générale d’Einstein , le temps est ralentie dedans puis la gravité ou la courbure de l’espace-temps dans le trou noir va spaghettifier les objets qui traversent l’Horizon en les écrasant jusqu’à qu’ils deviennent de la matière super dance très petite ou juste de l’énergie.

Le problème qui se pose ici est lié au temps, en peut se poser la question: Combien de temps va prend se processus de  spaghettification d’un objet dans le trou noir après qu’il dépasse son horizon d’évènement, la repense à cette question est très difficile car plus que l’objet fonce dans le trou noir plus que le temps se ralentit qui fait que pour que l’objet arrive au fond du trou noir il lui faut une éternité de temps, mais pour un observateur de l’extérieur derrière l’horizon du trou noir cette opération va se passé instantanément dès que l’objet dépasse l’horizon du trou noir ce qui fait qu’un trou noir n’est pas une entité local complètement dans notre univers, ce qu’est local du trou noir n’est que son horizon mais son corps est quelque chose de virtuel ou moins vis-à-vis d’un observateur de l’extérieurs du trou noir.

Une éternité dans un trou noir peut être égale à une fraction de seconde dans notre univers (à l’extérieur du trou noir ) ce qui fait croire aux physiciens qu’un trou noir enferme un autre univers ou un autre espace-temps différent du notre qu’est à l’extérieur du trou noir, et par analogie on peut dire que notre univers en entier n’est peut-être qu’un trou noir dans un autre univers plus grand ou plus précisément de niveau supérieur car comme l’espace-temps n’est pas le même entre l’intérieur et l’extérieur du trou noir on ne peut pas parler de grandeur ce qu’est très petit de l’extérieur peut être très grand à l’intérieur et c’est exactement le cas des trous noire, c’est comme si le trou noir a sa bouche qu’est son horizon dans notre univers et tout le reste de son corps fait partie d’un autre espace-temps ou d’un autre univers.
Un trou noir est un objet fantastique et mystérieux à loi foi et nous vivront peut être dans un trou noir  
En sachant qu’un trou noir n’est qu’une sorte de l’hologramme alors si notre univers est un trou noir il est aussi un  hologramme puis un trou noir visa à vis de son extérieurs est virtuel alors si notre univers et un trou noir visa à vis de son extérieurs il est virtuelle aussi même si de son intérieur on le considère comme réel, puis le virtuel n’est pas le contraire de réel ce qui fait une entité peut être à la fois réelle et virtuelle.

N’oubliions pas que notre univers est noir et c’est juste les étoiles qui donnent le peu de lumière qu’on voit la nuit, puis cette lumière ne peut pas se voire de son extérieur car la lumière suit le tissu de l’espace-temps, elle est forgé dans ce tissu, et elle ne peut pas le quitter pour se voir de son extérieur. Puis d’après les observations notre univers a une entré marqué par ce qu’on appelle le Big-Bang, et depuis la matière comme l’espace-temps lui-même vont dans le même sens en s’éloignant du Big-Bang ce qui ressemble à ce qui peut se passer dans un trou noir dès qu’on dépasse son horizon (qu’est son entrée) on ne peut qu’aller dans le même sens qui s’éloignant de l’entrée dans un autre espace-temps sans pouvoir faire demi-tours.

Les observations dans notre univers nous confirment que ce dernier et en expansion accéléré, alors si note univers est un trou noir cette expansion accéléré est facilement expliqué car un trou noir qui n’arrête pas d’avaler de la matière et de l’énergie il n’arrêtera pas non plus de grandir de l’autre côté de la sortie de la matière et plus que la matière se fonce au fond du trou noir plus que ce dernier grandit et le temps dedans se ralentie, et pus que le temps se ralentit plus que le mouvement de la matière lié à ce temps s’accélère. Alors la question qu’a tellement embêté les physiciens qui demande : pourquoi l’expansion de notre univers est en accélération dans la même direction est vite résolu avec la théorie de l’univers trou noir, il s’agit du fait que plus que l’univers grandit plus que la courbure de l’espace-temps devient plus courbe ce qui implique un ralentissement du temps et une accélération du mouvement, et peut être cette accélération n’est qu’une illusion de la courbure de l’espace-temps.

Par contre il existe d’autre théorie qui ne prend pas en considération le ralentissement infini du temps dans le trou noir et suggère une sortie de trou noir appelé un trou blanc en passant par un trou de vers.

Au contraire des trous noirs les trous blancs et les trous de vers restent des objets théoriques car ils ne sont jamais été observé et logiquement on ne pour jamais les observés car ils doivent se trouver derrière les horizons des trous noirs et sachant qu’on ne pourra jamais voire au-delà de l’horizon d’un trou noir car rien ne sort d’un trou noir alors on ne pourra jamais les voire.

Mais il y a une exception, dans le cas où les trous blanc existe on ne peut voir qu’un seul dans notre univers, c’est celui qu’est à l’origine de notre univers qu’est le Big-Bang car la sortie d’un trou blanc crée un autre univers au un autre espace-temps et peut être notre univers a commencé son existence par un trou blanc qu’est la sortie d’un trou noir d’un univers de niveau supérieur.

Alors que les trous blancs existent au non, notre univers soit il est l’intérieur d’un trou noir au la sortie d’un trou noir mais à l’origine il y a probablement un trou noir à l’origine de notre univers et si c’est le cas notre univers à tous les propriétés d’être un hologramme.

En fin ce qu’on appelle l’horizon d’un trou noir n’est qu’un portail vers un autre espace-temps ou vers un autre univers et sur ce portail tout le destin des évènements qui se passent dans le sous univers sont écrit.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Mar 3 Juil - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Re: Notre univers est-il un hologramme   Jeu 28 Juin - 7:19

Principe holographique

Un hologramme est une projection d’image en 3D, de nous jour il existent plusieurs techniques de création d’hologramme et la technologie avance à grands pas dans ce domaine et les dernières techniques sont vraiment très impressionnent, elles donnent l’illusion d’être réelle.

Parmi ces techniques je peux citer celle appelée affichage volumétrique, permettant au spectateur d’observer un objet en 3D sous tous les angles. "Cela permet d’accomplir quelque chose que les autre technique n’arrivent pas à faire : obtenir une vue complète de l’objet parfaite sous tous les ongles.

En technologie humain un  hologramme en fin n’est qu’image en trois dimensions (3D) mais ce qu’est  aussi  très important c’est qu’un hologramme se crée par une projection que elle est en deux dimension (2D)  puis ce qu’est  très puissant c’est  que dans l’architecture d’un hologramme l’information n’est pas localisé là d’où on la voie car la même information se trouve par tous dans l’hologramme, ce qui fait qu’un homogame peut toujours restituer une partie perdu de lui-même car elle stock toutes l’information par tous.  Plus puissant encore puisque l’hologramme n’est qu’une projection de l’information qui vient de son extérieur (du projecteur) alors l’information ne peut jamais être altéré dans l’hologramme lui-même car l’origine de l’information vient de l’extérieur, et cet extérieur est inaccessible pas l’intérieur d’hologramme.

On voie déjà qu’avec les propriétés d’un hologramme, si notre univers lui-même n’était qu’un hologramme ça explique beaucoup de chose lié à l’information dans notre univers mais le problème c’est qu’un hologramme n’est qu’une projection ce qui fait qu’il n’est qu’une illusion ou mieux une simulation. Alors si notre univers était un hologramme signifie qu’on est en train  de vivre dans une grande simulation ?  Ce que la plus par des humains rejettent complètement car ils préfèrent croire qu’ils vivent dans une vraie réalité et non pas dans une simulation mais là les adeptes de l’univers hologramme vont dire : il faut d’abord définir c’est quoi la réalité et c’est quoi la différence entre une réalité et une simulation ou une illusion ?

Dans la physique quantique la réalité et l’illusion se côtoient et se mélangent, par exemple une particule subatomique comme un électron dans l’atome il peut être par tout à la fois et nulle part ce qui fait que l’atome possède déjà des propriétés holographique et l’atome est la base de toute matière et la matière c’est elle qui présente la réalité dans notre monde.  

Si je reviens au trou noir, ce dernier possède les propriété d’un hologramme, car l’information qui se trouve sur la surface de son horizon qu’est une surface à deux dimensions décrit tout ce qui se trouve dans le trous noir qu’est à trois dimension, ce qui reflète clairement le principe holographique dans le trou noir lié à la duplication de l’information et au projection de cette information ainsi qu’au différence de dimensions entre le support de l’information de base et sa projection.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Principes de la Théories holographique   Jeu 28 Juin - 21:24

Principes de la Théories holographique

Le principe holographique fort
Le principe holographique dit que l'information qui peut être obtenue d'un observateur externe à partir de la surface d'un trou noir (i.e. son horizon des événements) est proportionnelle à l'aire de cet horizon. La version «forte» de ce principe dit que l'observateur obtient l'information de quelque chose à travers la surface qui agit d'une certaine manière comme un «écran» mais qu'il existe derrière cet écran une particule qui projette l'information sur l'écran (ou la surface).

Le principe holographique faible

Contrairement au principe fort, le principe holographique faible dit qu'il n'y a pas de particule derrière l'écran et que les processus physiques de l'univers peuvent être complètement décrits par des écrans ou surfaces à travers lesquels l'information est observée.

L'entropie
C'est un des grand principe de la thermodynamique.
L'entropie, si elle est considérée comme une mesure de l'information, peut être finalement mesurée en bits ou nats. Un bit vaut (ln 2) nats, et 1 nat correspond à 4 aires de Planck5. La quantité totale de bits est reliée à la somme des degrés de liberté de la matière et de l'énergie. Les bits eux-mêmes encoderaient ainsi l'information à propos des états de la matière et de l'énergie qui occupent l'espace donné.

Dans un volume donné, il existe une limite supérieure à la densité de l'information à propos de toutes les particules qui composent la matière dans ce volume, suggérant que la matière elle-même ne peut pas être subdivisée indéfiniment, mais qu'il devrait y avoir plutôt un niveau ultime des particules élémentaires. Les degrés de liberté d'une particule composée de sous-particules sont le produit de tous les degrés de liberté de ces sous-particules. Si ces dernières sont aussi indivisibles et ainsi de manière indéfinie, les degrés de liberté de la particule d'origine doivent être infinis ; ce qui viole la limite de densité d'entropie. Le principe holographique finalement revient à dire que les subdivisions doivent s'arrêter à un certain niveau et que l'ultime particule est un bit d'information (1 ou 0).

L’espace-temps thermodynamique
La thermodynamique est fondée sur le premier et le second principe, c’est à dire, la conservation de l’énergie et l’augmentation de l’entropie. Ces lois imposent de fortes contraintes à tout modèle de l’univers. En plus, certaines propriétés de l'espace et du temps sont émergentes dans un sens thermodynamique. Ces notions ne devraient par conséquent pas être considérées comme structures de base des interactions fondamentales. Dans ce sens l’espace-temps est thermodynamique. En outre, si on consent à incorporer des arguments statistiques, il faut se demander si les forces de l’univers sont peut-être thermodynamiques. Notre univers serait ainsi régi par des forces entropiques plutôt que par des forces absolues.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Jeu 5 Juil - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: De la théorie des frontières à la théorie holographique   Mar 3 Juil - 19:33

De la théorie des frontières à la théorie holographique

La théorie mathématique des frontières est la théorie de base sur la quelle la théorie holographique pend une grande partie de sa puissance et de sa exigibilité.  

En 1997, Juan Maldacena, de l’Institute for Advanced Study, étudia un univers hypothétique doté de quatre dimensions spatiales et d’une dimension de temps. L’analyse mathématique révèle que cet espace-temps à cinq dimensions possède une frontière qui, comme toutes les frontières, a une dimension de moins que la forme qu’elle entoure.

Dans les travaux de Maldacena, les descriptions à l’intérieur de la frontière et à la frontière sont sur un pied d’égalité. Les théories à l’intérieur de la frontière et à la frontière sont des traductions l’une de l’autre. Cependant, l’aspect inhabituel de cette traduction particulière est que la théorie à l’intérieur de la frontière possède plus de dimensions que la théorie équivalente formulée sur la frontière. Toute question posée ou tout calcul effectué dans l’une des deux théories peut être traduit en une question ou un calcul équivalent dans la seconde.

Quelqu’un qui ne connaîtrait pas le dictionnaire pourrait penser que lesdites questions ou lesdits calculs n’ont absolument rien en commun (puisque, par exemple, la théorie à la frontière n’inclut pas la gravitation, les questions au sujet de la gravitation formulées dans le cadre de la théorie à l’intérieur de la frontière sont traduites, dans le cadre de la théorie frontière, en questions apparemment différentes, exemptes de gravitation). Quelqu’un qui maîtriserait bien les deux langues – un expert des deux théories – reconnaîtrait leur correspondance et comprendrait que les réponses aux deux questions ou les résultats des deux calculs doivent concorder. Tous les calculs effectués à ce jour – et il y en a eu beaucoup – confirment cette théorie.

Ces indices nous orientent de plus en plus vers la conclusion que la forme de l’espace-temps est un détail ornemental qui varie d’une théorie physique à une autre formulée différemment, plutôt qu’un élément fondamental de la réalité. Tout comme le nombre de lettres, de syllabes et de voyelles sont différents pour le mot chapeau et pour la traduction anglaise hat, par la traduction.
Ce qui amène Juan Maldacena à utiliser la métaphore d’une boîte de conserve pour illustrer le modèle holographique de l’Univers. Ce qui se passe à l’intérieur, y compris la gravité, est encodé sur son pourtour extérieur (sa frontière ou son écran holographique) où il n’y a aucune gravité et une dimension spatiale en moins.
La gravité dans cette théorie n'est que des différences d’entropie ce qui fait que la gravité n’est qu’une « force entropique ».

Cette théorie nous dit que la gravité n'est pas une force, elle n'est même pas quelque chose de fondamental mais quelque chose qui émerge de l’entropie, et on sait que l’anticopie n'est que de l'information  ce qui fait que l’a gravité dans cette théorie devient de l'information pure, par la suite une nouvelle théorie qui explique la gravité va naitre, et elle est baptisé  "La gravité émergente" et je vais parlé par la suite de cette théorie.

Si je résume la théorie des frontières, il faut tenir le fait que cette théorie nous donne la preuve mathématique que tout volume fini et fermé qui signifie qu'il possède une frontière cette dernière à obligatoirement une dimension en moins et sur la quelle on peut tous décrire de ce qui passe à l’intérieur du volume, et se trouve avec la même information dupliqué et identique une à l’intérieur de volume et l'autre sur sa surface qu'est sa frontière ou son horizon d’événement se qui nous rappel.

La frontière de volume est le projecteur est tous ce qui passe à l’intérieur n'est que la protection avec une dimension en plus de ce qu'est écrit à la frontière qu'est aussi l'horizon ainsi la théorie holographique est né.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Jeu 5 Juil - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: Les forces émergentes   Jeu 5 Juil - 16:47

Les forces émergentes

Depuis plus qu’un siècle on connais déjà des forces émergentes, comme la force de la pression et la chaleur, ces forces émergentes sont calculer par la physique thermodynamique, une force émergente à la base n’a pas d’existence propre à elle mais elle commence à émerger peu à peu que d’autres évènements modifier la position au la structure de certains éléments fondamentaux.

Par exemple la pression d’une gaze est une force émergente car il prend sont existante du mouvement des atomes de gaze, et cette force est très puissante on sait qu’il peut faire volé dans le ciel des grand ballon gonflable …, le feu ainsi que la force de propulsion sont aussi des forces émergentes, par exemple on fait bougé des voitures et des avions et même des fusées par ce type de force émergentes, ces force de propulsion très puissante n’ont pas d’existence en elle-même mais elle émerge par les effet de combustible sui se brule ou s’expose.

A la base il y a quelque chose de fondamental comme le combustible ou le gaz qui peut être stocker facilement puis quand ces particules ou ces atomes commencent à bouger ou ils changent d’état ils font émerger de la force qui peut être très puissante., et cette force est une force émergente.


Selon la théorie de la gravité émergente, la gravité aussi n’est qu’une force émergente, elle émerge d’autre chose de fondamental dans l’espace-temps, c’est pour ça elle presque inexistante petite échelé celui subatomique traité dans la physique quantique et elle dominante dans la grande échelle celui traité dans la relativité générale d’Einstein, la gravité fait bouger les planètes et les étoiles et mais il ne peut rien pour un atome.

L’idée que la gravité n’est qu’une force émergent n’est pas spécifique pour la théorie holographique on commence à la trouver partout dans les théories modernes de la physique comme dans la physique quantique des champs et dans la théorie des cordes, pour avancer dans la physique les théoriciens ne trouvent pas d’autre solution que de considérer la gravité comme une force émergente ce qui va peut-être enfin marier la physique quantique avec la physique relativiste.

Je note aussi que pour une force émergente on ne se soucie pas d’entre dans les calculs au petite échelle des particules qui sont à la base de cette force et on se contente de calculer les effets dans les échelle plus grande et c’est comme ça que la physique thermodynamique procède.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Dim 8 Juil - 8:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: La gravité émergente    Ven 6 Juil - 17:16

La théorie holographique
1 : La gravité émergente

La théorie holographique formulé par Juan Maldacena En 1997 qui se base en particulier sur la théorie mathématique des frontières a prédit l’existence de la gravité comme une information entropique ce qu’a mené à la formulation d’une nouvelle théorie sur l’origine de la gravité, appelé « La théorie de la gravité émergente ».

Depuis 1997 les physiciens et les chercheurs dans ce domaine les lois de la gravité connu avec la nouvelle formule dite « la gravité émergente » et en 2010 un spécialiste de la théorie des cordes de l'Université d'Amsterdam, Erik Verlinde, a publié un article qui dit que la gravitation n'est pas l'interaction physique responsable de l'attraction des corps entre eux, telle que la décrivait Einstein, mais un phénomène émergent, lui-même issu de la croissance de l'entropie au sein des systèmes physiques décrite par le deuxième principe de la thermodynamique.

Il faut savoir qu’une des grandes faiblesses de la théorie de la relativité d’Einstein et le fait qu’elle n’arrive pas à expliquer les mouvements des étoiles dans les Galaxie ainsi que la distribution gravitationnelle dans les galaxies mais les physiciens ont trouvé une parade en introduisant une constante et en évoquant une matière invisible et mystérieux appelé la matière noire et que cette matière devient le responsable de la distribution de 90% de la gravitation dans les galaxies.
Jusqu’à nos La matière noir n’a jamais été observé et testé ce qui la rend une hypothèse parmi d’autre et non pas plus.

Récemment, une équipe d'astronomes néerlandais dirigée par Margo Brouwer à l'Observatoire de « Leiden » ont fait les calculs de la distribution du champ gravitationnel de 33 000 galaxies en se servant de la théorie de la gravité émergente puis ils ont comparé les résultats aux observations réelles et ils ont constaté qu'elles coïncidaient bel et bien et cela ans avoir recours à ajouter l’existence de cette matière invisible appelé matière noir.

Tous les calculs qui ont été réalisé avec la théorie de la gravité émergente correspond bien aux calculs des observations, ce qui fait que cette théorie donne les mêmes résultats que le relativisé général d’Einstein puis elle va plus loin pour expliquer ce que la relativisé général d’Einstein n’a pas arrivé de le faire comme ce qui concerne la distribution du champ gravitationnel de la gravité dans les galaxies, plus encore tous ce qui concerne les objet extrêmes comme trous noirs et Big-bang la théorie de la gravité émergente donne plus de réponse que les autre théorie.

Et encore mieux les équations de la gravité émergente sont beaucoup plus simples que ceux monstrueux de la relativisé général d’Einstein

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Dim 8 Juil - 12:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: La gravité émergente   Dim 8 Juil - 8:51


La théorie holographique
2 : La gravité émergente


Le fait que la théorie de la gravité émergente arrive déjà à faire mieux que celle de la relativité générale d’Einstein sur le calcul de la gravité et la vitesse des étoiles dans les galaxies est déjà énorme mais aussi la relativité générale n’est pas faite pour nous donner la structure globale de notre univers, il nous donne juste la structure locale de l’espace-temps, et il est aussi incapable de prédire ce qui se passe dans les cas extrêmes de l’énergie et de la matière comme ce qui ce passe dans un trous noir ou dans les interactions des particules subatomiques. Ce qui fait que pour utiliser les particules subatomiques les physiciens font recours à une autre branche de la physique totalement différente appelé la mécanique quantique, cette physique est née presque au même temps que la relativité générale dans les années vingt du dix-neuvième siècle et deux puis ces deux branches de physique ont évolué séparément en parallèle car ils se sont incompatibles, et pondant tous ce temps les physiciens ont tenté de les regroupé dans une seul théorie appelé la théorie du tous ou la théorie des corde sans un vrai succès.

De nous jour il existe des nouvelles théories qui se forgent peu à peu pour arriver un jour à devenir une théorie de tous et parmi ces Théorie on trouve la Théorie holographique de l’univers qui contient comme sous théorie « la théorie de la gravité émergente » et la théorie de la gravité quantique à boucle

On voit bien que depuis le début la gravité et dans le centre de toutes ces grandes théories de la physique, puis les trous noirs viennent de se rajouter car ils sont des monstres de gravité, pour comprendre notre univers il faut comprendre la gravité et pour comprendre la gravité il faut comprendre les trous noirs, ainsi beaucoup de physiciens de nos jours disent que pour comprendre la réalité de notre univers il faut absolument comprendre les trous noirs ca ces dernier sont peut-être des sous univers et notre univers n’est qu’un trous noir ou un sous univers dans un autre d’ordre plus élevé.  
La gravité à commencer comme une force mystérieuse qui agit instantanément à distance et qui dépond du la masse de deux objet qui s’attire, puis avec la relativité générale la gravité n’est plus une force qui agit à distance, elle est la courbure de l’espace-temps lui-même et ces effet appelé ondes gravitationnelles se propagent comme des vagues dans l’espace-temps avec une vitesse bien précise qu’est la vitesse de la lumière mais elle reste comme une entité fondamentale et elle en quelque sorte l’espace-temps lui-même.

Avec la théorie de la gravité émergente comme le nom le dit bien, la gravité n’est plus   fondamentale elle est émergente, qui signifie qu’elle n’existe pas comme quelque chose de base dans l’univers mais elle émerge de d’autre chose plus fondamental dans l’univers, et cette chose n’est que de l’information, et cette dernière théorie de la gravité n’est que le résultat de plusieurs dizaine d’années d’étude sur les trous noire et l’information.

Dans une autre théorie il y’en a qui disent que la gravité et porté par une particule appelé le gravitant un peu comme la force électrique est porté par des électrons, et les gravitons sont les seules particules qui peuvent aller d’un univers à l’autre si jamais il existe des univers parallèles mais ce graviton n’a jamais été observé ce qui fait que cette théorie pour le moment n’est que spéculative.

Puis la théorie de la gravité quantique à boucle cherche à marier la physique quantique et la relativité général alors elle va quantifier la gravité qui revient à quantifier l’espace-temps lui-même car comme on le sait d’après la relativité générale la gravité n’est que la courbure de l’espace-temps alors pour la quantifier il faut quantifier l’espace-temps lui-même, cela signifie que l’espace-temps à petit échelle n’est pas lisse, il est granuleux, elle est composé des petites grains appelé quanta d’espace. Je parlerais plus en détail de cette théorie par la suite mais pour le moment il faut savoir qu’elle reste parmi les nouvelles théories les plus prometteuse et elle ne contredit pas la théorie de l’univers holographique, le problème de cette théorie c’est qu’elle lié plus à la gravité et elle ne nous donne pas la structure globale de l’univers.

Maintenant si je reviens à la théorie holographique, cette dernière reste la plus puissante des théorie physiques et mathématiques de nos jours qui peuvent nous donner une idée sur la structure local et global de notre univers à la fois et qui peut expliquer beaucoup de phénomènes restait inexpliqué soit avec la théorie de la relativité générale d’Einstein ou par physique quantique ou par les autres nouvelles théories.

_________________


Dernière édition par SayfIslam le Dim 8 Juil - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
SayfIslam
Admin
avatar

Masculin Religion : Islam
Messages : 498
Date d'inscription : 23/03/2014
Localisation : France

MessageSujet: La théorie de la gravité quantique à boucle   Dim 8 Juil - 12:20


La théorie holographique
3: La théorie de la gravité quantique à boucle rejoint la théorie holographique

Dire que la gravité est une force émergente ne nous donne pas directement son origine c’est pour ça, l’origine de cette gravité émergente entre certaines théories peut différer.

Dans la théorie holographique l’origine de la gravité est de l’information pure et son origine dans la théorie de la gravité quantique à boucle sont les quanta de l’espace-temps mais enfin les deux théories vont se rejoindre.

La théorie de la gravité quantique à boucle cherche à marier la physique quantique avec la physique relativiste d’Einstein alors la gravité et toujours inscrite dans l’espace-temps mais elle est quantifiée, ce qui signifie que l’espace-temps lui-même est quantifier, ce qui donne toujours au grande échelles un espace lisse celui de la relativité générale d’Einstein mais au petite échelle celui de niveau subatomique l’espace n’est plus lisse mais elle est granuleux, il se forme de petites grains d’espace-temps appelé quanta de l’espace-temps ou Bit de l’espace, il s’agit d’un petit morceau de l’espace qui ne peut plus être divisé et ce morceau de l’espace est porteur d’information c’est pour cela il est appelé aussi Bit de l’espace, le mot « Bit » signifie une information élémentaire, et si vous vous demander qu’il est la langueur de cet grain de l’espace sachez qu’il est exactement la langueur de Planck qu’est 10 à la puissance -35 (1.6 *10-35) qu’est beaucoup plus petit qu’un proton d’une atome ou même qu’un photon ou un quark, c’est la langueur la plus petite quand peut imaginer.

Quelques chercheurs ont fait les calculs, et ils disent que si une brique de l’espace avec la langueur de Planck présente un Bit d’information on trouve que le total de l’information qu’un proton d’un atome peut contenir (sur sa surface et dans sont volume) est presque égale au poids de notre univers en entier.
 
L'idée que l'Univers serait construit à partir d'informations a été popularisée dans les années 1990 par le physicien américain John Wheeler et son expression « It from Bit ». Pour lui, toute la physique serait décrite au niveau le plus fondamental à partir d'information. Un quart de siècle plus tard, avec les progrès en physique quantique, le bit est devenu Qubit et l'idée s'est modernisée, et le mot « Qubit » signifie tout simplement « Bit quantique ».

Selon cette théorie la gravité va émerger avec les assemblages de l’espace-temps qui se fait par ces morceaux élémentaires de base et de leur façon de former les courbures de l’espace-temps.

On voit bien que la théorie de la gravité quantique à boucle ne contredit pas la théorie générale de la gravité émergent car elle donne juste une façon de comprendre d’où émerge cette gravité, puis le fait de parler de brique d’espace-temps porteur d’information (Bit ou QuBit) elle rejoint la théorie générale de l’univers holographique qu’elle aussi nous dit que l’origine de la gravite n’est que de l’information.

En fin la théorie de la gravité quantique à boucle est facilement absorbé par la théorie holographique de l’univers.
Maintenant si la gravité est émergente à base de l’information que devient le temps car lui aussi dans la théorie de la relativité générale d’Einstein n’est qu’une dimension de l’espace, ce qui fait qu’il est aussi inscrit dans l’espace-temps lui-même comme la gravité.


Dans la physique quantique le temps est toujours celui de Newton elle est séparé de l’espace et c’est aussi un des grands problèmes qui rend la physique quantique incompatible avec la physique relativiste d’Einstein, mais là aussi la théorie de la gravité quantique à boucle va régler se problème on disant que le temps comme la gravité est émergent et il n’est que de l’information porté dans les quanta de l’espace-temps, ce qui fait que le temps comme une dimension de l’espace émerge dans les grande échelle mais il n’existe pas dans les petite échelle ceux subatomique.  

Maintenant les théoriciens commencent à récrire les équations de la mécanique quantique sans utilisé la variable (t) qui présente le temps, car comme il le prédit la gravité quantique à boucle le temps réel n’a pas d’existence à ces niveaux, et s’il existe alors il existe se forme d’information gravé dans l’espace-temps et il n’agit pas directement sur les particules subatomiques, et cette façon de voir le temps va encore bien avec la théorie holographique de l’univers que pour elle tous à la base n’est que de l’information.

Je souligne aussi qu’en mathématiques on fait la différence entre trois types de temps : réel, imaginaire et complexe.
Le temps réel : est celui des grandes échelles celui qu’on connait bien ou qu’on croie connaitre, c’est celui de Newton et d’Einstein malgré que chacun d’eux le voit à sa façon et c’est un temps lisse et ordonné, selon Newton c’est un temps qui coule indépendamment de l’espace et de tous le reste et selon Einstein c’est la quatrième dimension de l’espace-temps.
Le temps complexe : est celui qui règne au niveau subatomique, c’est celui de la physique quantique, c’est un temps chaotique et désordonné qui peut aller dans tous les directions.  

Le temps imaginaire :  c’est un temps qui ne coule pas il est gravé dans l’espace où il est l’espace lui-même, on peut aussi le voire comme de l’information inscrite dans l’espace, ce qui fait de lui la base des temps qui va faire émerger les autres types de temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://islam-et-science.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre univers est-il un hologramme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Notre univers est-il un hologramme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'avenir de notre univers
» Notre petite planète dans l'univers, on est si peu de chose ! ca fait presque peur !
» L'univers est-il un hologramme ?
» (Sirius) Qu'est ce que c'est?
» Sutra de Lotus en Dessins animés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dialogue Islam et science :: 
Islam et Science
 :: Le Coran et la Sciences
-
Sauter vers: